Tout sur les géraniums

le Toutes mes vidéos
Chaque année, de nouvelles variétés apparaissent, avec des coloris inédits, des fleurs doubles, une floraison plus précoce, des feuillages colorés, découpés, étonnants… mais ce que l’on aime par-dessus tout, c’est leur extraordinaire exubérance.

Avec les géraniums, tu ne risques pas de te lasser. Ils affichent sur leurs fleurs et même leurs feuilles une belle diversité que je t’engage à cultiver. Les coloris sombres comme le pourpre donnent un aspect velouté aux fleurs.

Au contraire, les roses très pâles sont plutôt romantiques. Certaines de leurs fleurs ressemblent à des boutons de rose avant de s’épanouir. Les géraniums – lierres habillent la rambarde du balcon de leurs cascades fleuries, mais j’aime bien aussi les planter en panier fleuri à l’anglaise. Associe-les alors au moins à un géranium classique en haut du panier ajouré pour donner du volume à ta composition.

Leur feuillage peut être aussi coloré de jaune, d’ivoire, de bronze, de brun ou plus ou moins rougeoyant.

Enfin, ose les géraniums qui embaument le citron, la rose, le pin ou la menthe. Ces variétés au feuillage parfumé sont gorgées d’essences volatiles qui s’exhaleront les soirs d’été. Certaines variétés récentes, à feuillage parfumé, fleurissent tout autant que les géraniums classiques. Ceux qui sentent le citron ont la réputation de chasser mouches et moustiques. J’en mets toujours une ou deux belles potées sur ma terrasse pour éloigner ces indésirables.

Quelle que soit la variété que vous choisirez, placez vos géraniums dans des endroits bien ensoleillés et chauds. C’est le bon moment pour les planter.

La plantation

Nourris-les

Les géraniums sont gourmands. Ils ne fleuriront en abondance que s’ils sont bien nourris. Dès la plantation, choisissez un terreau riche en matières organiques. J’ajoute toujours un bon tiers de compost bien décomposé dans chacune de mes jardinières.

J’aime bien les mélanger avec des graminées comme les carex, fétuques bleus, cheveux d’ange ou des brizes : ils font plus modernes. Pour obtenir une floraison continue, dès, juin, ajoute de l’engrais dans l’eau d’arrosage tous les 10 jours jusqu’en septembre.

Arrose avec doigté

Tes géraniums supportent assez bien une certaine sécheresse sans trop de dommages si tu es malin côté arrosage. Le goutte à goutte et le terreau humide en permanence ne sont pas de leur goût.

En effet, l’humidité excessive autour du feuillage favorise les attaques de mildiou. J’attends toujours que le terreau sèche sur 2 cm environ entre deux arrosages. Écarte les feuilles de la base pour ne pas mouiller le feuillage en arrosant. Laisse les réserves d’eau des bacs qui en sont munis vides pendant 3 à 4 jours avant d’arroser à nouveau.

Bouture pour partager

Si ton géranium est jeune, attends qu’il soit plus vigoureux, dans le courant de l’été pour prélever tes boutures. Si c’est déjà une belle potée en pleine floraison, tu peux le faire tout de suite. Coupe des tiges non fleuries de 12 à 15 cm. Ôte toutes les feuilles sauf les deux de l’extrémité. Plante dans un terreau ordinaire en enterrant les tiges 1 cm sous la base des feuilles conservées. Arrose et enferme dans un plastique transparent. Quand de nouvelles feuilles apparaissent, la bouture est enracinée.

Les géraniums peuvent se garder plusieurs années mais il faut les rentrer à l’abri du froid en hiver. Sous forme de bouture, les géraniums sont moins encombrants à entreposer si tu manques de place. Les boutures sont capables de fleurir très rapidement après l’enracinement.