Tout savoir sur la plantation des asperges

le Toutes mes vidéos
La saison des asperges débute. Elles commencent à arriver dans le commerce, même en temps de confinement. Jardiniers, tu as envie d’en produire toi-mêmes dans ton jardin.

Les asperges se plantent pour plusieurs années (10 ans au minimum). Elles aiment les terres légères, sablonneuses et riches. Mais leurs racines charnues supportent mal les sols trop humides. Sache qu’en terrain calcaire, elles seront plus blanches.

On consomme les jeunes tiges d’asperge tout juste sorties de terre. Les spécialistes appellent cela des turions. Si tu les aimes bien blanches, récolte juste quand l’extrémité sort à peine de terre. Si tu les préfère vertes, cueille-les lorsqu’elles atteignent 15 cm au-dessus du sol. Compte une dizaine d’asperges (turions) par pied. Il existe des variétés d’asperges mâles et des variétés femelles. Ces dernières à l’automne portent des baies rouge vermillon. Les plantes mâles produisent des asperges plus petites que les femelles, mais en plus grand nombre (près d’un tiers de plus). Tu peux en récolte jusqu’en juin. Ensuite il faut laisser les tiges évoluer normalement afin que les racines reconstituent leurs réserves pour la croissance de l’année suivante.

Comment faire

Un sol bien préparé

Pour que la plantation dure longtemps, soigne la préparation du sol. Une fois n’est pas coutume, je choisis de bêcher le futur emplacement des asperges en profondeur. Tant pis pour les vers de terre un peu chamboulés ! Mélange à la terre environ 5 kg de fumier bien décomposé par m2 et un engrais organique complet, aux doses préconisées sur l’emballage. Creuse ensuite des tranchées à fond plat, de 40 cm de large et 20 à 30 cm de profondeur. Rejète la terre sur le côté de la tranchée. Laisse 0,60 m entre chaque tranchée.

L’idéal aurait été d’avoir bien préparer l’emplacement à l’automne. Mais tu peux le faire juste avant la plantation. Élimine bien tous les débris grossiers, végétaux ou autres. Sinon lorsque la jeune asperge se heurte en poussant à un tel obstacle, elle se tâche et devient amère au point d’impact.

Des griffes au top

Ce que l’on plante, ce sont les racines des asperges : elles sont charnues, d’une quinzaine de centimètres de long, groupées en faisceau, que l’on appelle des griffes. Elles sont réunies entre elles par un reste de tige. Une griffe de qualité possèdera au moins 3 à 4 bourgeons à la base de ce moignon de tige. Celles que l’on achète ont été cultivées 1 ou 2 ans avant d’être arrachées. Les plus âgées seront plus onéreuses, mais tu récolteras plus vite. Coupe le bout des racines souvent déchiqueté par l’arrachage, juste avant la plantation.

Les griffes de 2 ans te donneront une première récolte dès l’année prochaine, mais en quantité limité pour cette première cueillette. Avec des griffes d’un an, je te conseille de ne récolter que dans 2 ou 3 ans.

Plante sur butte

Dans le fond de tes tranchées, tous les mètres, façonne de petits monticules de terre de 12 à 15 cm de haut. Dispose une griffe sur chacune de ces buttes, le reste de tige en son sommet. Étale bien les racines charnues dans toutes les directions. J’appuie sur chaque racine avec la main à plat pour qu’elle adhère bien à la terre. Sur chacune de ces racines, apparaîtront les jeunes tiges que l’on mange. Mieux elles sont réparties dans l’espace, plus la récolte sera abondante. Place un tuteur près de chaque griffe et recouvre de 10 cm de terre. Tasse légèrement.

Et après ?

Laisse pousser tes asperges. Au besoin arrose si l’été est sec. A l’automne suivant la plantation, coupe les tiges qui se sont développées à 10 à 15 cm du sol et nivèle le terrain en ramenant la terre entre les rangs vers les asperges. Pour récolter, en mars, ramène la terre en monticule, haut d’environ 30 cm, autour des asperges. En deux fois à 20 jours d’intervalle.