Les premiers semis au jardin sous châssis

le Toutes mes vidéos
Quand on est jardinier, on meurt d’envie de renouer avec le plaisir de plonger les mains dans la terre. Tant mieux, car c’est le temps des semis, au potager. Une terre affinée et de l’humidité, c’est l’idéal pour une bonne germination.

Mon astuce « graines fines »

La bonne profondeur de semis dépend de chaque graine. Plus les graines sont fines, plus elles doivent être semées en surface, donc moins il faut les recouvrir de terreau. Lorsque je sème des graines fines, je les mélange non pas à du sable mais à du marc de café bien sec. Ce dernier ayant des vertus insecticides, il protège les jeunes plantules des prédateurs. J’ai constaté une nette amélioration dans la réussite de mes semis. Pour faciliter le semis, je mélange aussi souvent des carottes et des radis ou du mesclun, ensemble sur la même ligne.

En ligne ou en groupe

Les graines fines se sèment en ligne : il est plus facile ainsi de bien répartir les graines de façon homogène. Aide-toi d’un cordeau pour creuser des sillons rectilignes. N’hésite pas à employer un peu plus de graines que nécessaire. Referme avec du terreau et tasse afin que les graines adhèrent bien à la terre. C’est un plus pour une bonne germination. Les grosses graines comme les pois et les fèves se sèment en groupe de 3 à 5 graines en respectant les distances préconisées entre chaque plant.

Arroser sans bousculer

Pour ne pas déranger la disposition des graines, arrose tout de suite après le semis en pluie fine avec un arrosoir munie d’une pomme d’arrosage ou un tuyau d’arrosage réglé sur un jet très fin et diffus. Par la suite, maintiens la terre très humide jusque l’apparition des jeunes plantules. Lorsque les jeunes feuilles apparaîtront, espace tes arrosages petit à petit en laissant sécher le sol en surface avant d’arroser à nouveau pour endurcir le jeune plant et stimuler un enracinement profond.