Les premières plantations

le Toutes mes vidéos
Les premiers crocus bravent le froid. Les forsythias se parent d’or. La nature se réveille. Cela me donne des fourmis dans les bottes. J’ai hâte de commencer mes plantations et de voir mon potager reverdir.

Les premiers beaux jours donnent toujours envie de retourner au jardin. On est plein d’enthousiasme pour les premières plantations. Mais attention si la terre est trop froide, les jeunes plants auront du mal à reprendre leur croissance après plantation. Ils vont rester malingres toute la saison. Pour éviter les déboires, enfonce ton doigt dans la terre. Si tu ressens une petite sensation de chaleur, tu peux te lancer. Si c’est froid, couvre la terre à l’emplacement de tes futures plantations avec un plastique de paillage opaque. De couleur sombre, il emmagasine la chaleur du soleil dans la journée et limite les pertes de chaleur la nuit. La terre se réchauffe ainsi plus vite.

Si tu prends la peine de griffer la surface du sol avant de le poser, il te fournira un coup de main pour le désherbage. Sa présence privera les mauvaises herbes de lumière : elles vont s’étioler et mourir en dessous.

Dès maintenant tu peux planter des jeunes plants de laitue, des pommes de terre, de l’ail, de l’échalote ou de l’oignon, des aromatiques pas trop frileuses comme la sarriette, le persil, la ciboulette… Si les fèves et les petits pois que tu as semés sont suffisamment vigoureux, ils peuvent également rejoindre le potager.

Avant toute plantation, décompacte la terre avec une fourche écologique qui évite de retourner les mottes de terre. Puis casse les mottes de terre et aplanis avec une griffe.

Mes premières plantations

Pommes de terre en sillon

Dès que la température de la terre est supérieure à 10°C, tu peux planter des pommes de terre à partir de petits tubercules germés. Les germes doivent être courts – pas plus d’un centimètre de haut - et trapus et les tubercules non fripés.

Creuse des sillons de 15 cm de profondeur, espacés entre eux de 40 à 60 cm. Pose les petits tubercules les germes vers le haut, un tous les 35 à 40 cm. Recouvre délicatement en ramenant la terre avec le râteau. Ne tasse pas. Arrose si la terre n’est pas suffisamment humide.

Laitues à collet flottant

Les laitues croquantes et juteuses, j’adore ! J’en plante toute la belle saison. A cette période, je choisis des variétés de printemps, plus tolérantes aux températures fraîches. Fais bien tremper leur motte dans une bassine d’eau et raccourci leurs feuilles de la moitié de leur hauteur.

Plante-les en les espaçant de 25 cm, en tous sens. N’enterre pas la base des feuilles, le collet ; Ainsi dit-on « planter à collet flottant ». Arrose abondamment. Je te conseille aussi de protéger tes jeunes laitues contre les limaces.

Pois et fèves, ne pas déranger

Tu as semé des fèves et des pois chez toi pour prendre un peu d’avance comme je le fais. Plante-les maintenant au jardin pour les récolter dès juin. Détrempe bien la motte de leurs racines. Dépote délicatement si le contenant est en plastique. Si sa matière peut se décomposer dans le sol, laisse-le autour des racines.

Dispose tes plants tous 10 à 15 cm en ligne. Creuse ensuite à chaque emplacement un trou avec le plantoir à bulbe pour planter sans déranger les racines. N’hésite pas à enterrer un peu la base des tiges.

Et après ?

Tes premières plantations ont besoin d’arrosage mais sans excès. Vérifie que la terre est humide sans être détrempée autour d’eux. Si un coup de froid est annoncé, couvre tes jeunes plants avec un voile de forçage in-tissé pour la nuit.