Les fleurs comestibles

le Toutes mes vidéos
Il y a maintenant quelques années que les fleurs s’invitent à notre table. Elles apportent de la couleur à nos plats. Celles cueillies par tes soins seront plus fraîches et plus savoureuses.

D’abord réservées aux grandes tables, les fleurs sont devenues assez communes pour agrémenter les plats du quotidien. Elles apportent de la couleur, mais aussi un petit supplément de saveur.

Ainsi la capucine est-elle légèrement poivrée. La bourrache est un peu iodée ressemblant au goût de l’huitre. Les soucis ont un goût de radis. De façon générale, les fleurs des plantes aromatiques ont un goût équivalent à celui des feuilles, en plus délicat.

Consomme de préférence les fleurs produites dans ton jardin. Si tu en récoltes dans la campagne, assure-toi qu’elles poussent suffisamment loin d’une source de pollution comme par exemple une voie de circulation dense.

Ne traite pas tes fleurs, même avec un produit biologique, moins d’une semaine avant de les consommer. Ne mange pas les fleurs que tu achètes chez le fleuriste : elles ont peu de chance de n’avoir subi aucun traitement. Pistil et étamines sont souvent amers : ôte-les avant la dégustation. Pour la même raison, j’enlève aussi la base blanche des pétales de roses.

Dans le Midi de la France, on a l’habitude de manger les fleurs de courgettes en beignet, mais le plus souvent, les fleurs se consomment crues. Rajoute-les au dernier moment dans une salade par exemple. Si tu les incorpores dans un plat cuisiné, faites-le toujours en fin de cuisson, hors du feu.

Récolte au bon moment

Les fleurs ont des saveurs délicates. Cueille-les le jour de leur épanouissement, de préférence par temps chaud et sec. Quand elles concentrent un maximum de parfums c’est-à-dire en milieu de journée quand la rosée a disparu, mais avant que la chaleur du jour les ait déshydratées. Pose chaque fleur délicatement à plat dans un cageot ou un panier. Évite de les entasser.

Prépare délicatement

Si tu dois les faire attendre quelques heures, étale-les sur un tamis dans un endroit frais. Si je dois les conserver un moment, (48 h maximum), je les pose délicatement sur un plat avec du papier absorbant, que je mets dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Lave-les uniquement au moment de les utiliser sous un filet d’eau pour ne pas les abîmer. Des grandes fleurs comme les roses, les capucines ou les coquelicots, tu mangeras les pétales. Défais les fleurs composées comme les épis des lavandes ou le glomérule de la ciboulette.

Friandises florales

Les pétales de rose ou de coquelicot, les fleurs entières de primevère, de lavande, de pensée, de bourrache, de violette… cristallisés se croquent comme des bonbons ou décorent les desserts.

Pour les faire soi-même, bats un blanc d’œuf en neige par trop ferme et étale du sucre dans une assiette creuse. Trempe pétale ou fleur dans l’un et l’autre puis posez-les sur la grille du four.

Fais sécher au four à 100°C la porte du four légèrement entre-ouverte pour faire évacuer l’humidité. Secs, je les conserve en bocal hermétique 1 à 2 semaines. Tu pourras ainsi découvrir le goût particulier de chaque fleur en les croquant individuellement.