Je kidnappe le balcon de une fleur parmi les fleurs

le Toutes mes vidéos
Un peu de couleur, quelques effluves enchanteurs… Les fleurs d’hiver redonnent de la vie à votre balcon malgré les frimas. Optez pour un fleurissement durable, composé de vivaces et d’arbustes. Vous ferez des économies et c’est bon pour la planète !

Comment faire ?

A chacune sa place

Les bruyères et les cyclamens de Perse miniatures ont un enracinement superficiel. Place-les dans les bacs de vos arbustes désormais dépourvus de feuillage. Plus tard en saison, après leur floraison, bruyères et cyclamens bénéficieront de leur ombrage jusqu’à l’hiver prochain. Plante les roses de Noël et les skimmias dans des contenants profonds (au moins 20 cm de hauteur pour une jardinière). Offre aux fleurs un écrin de feuillage en choisissant des vivaces à feuilles persistantes comme un lierre, de la santoline ou des heuchères.

Les skimmias portent sur des plants séparés, leurs fleurs mâles et leurs fleurs femelles. Les variétés de skimmia mâles sont plus florifères, et souvent délicatement parfumées ; les femelles donneront des baies rouges après la floraison. Les lierres panachés ou la santoline aux feuilles vert tendre ou argenté selon les espèces sont très lumineux. Méfie-toi des heuchères pourpres aux feuilles trop sombres pour la saison.

Trop souvent les fleurs que l’on utilise pour décorer son balcon en hiver sont considérées comme « jetables » après leur floraison. On les plante souvent dans des contenants « déco » inappropriés, pas assez profonds, remplis de terreau médiocre qui ne permettent pas leur survie. Pourtant ce sont essentiellement des plantes vivaces ou des jeunes arbustes, très rustiques, résistantes au froid par définition qui peuvent refleurir de longues années sur votre balcon. Cette année je vous encourage à fleurir durablement votre balcon en hiver.

Compose « équilibré »

Pour les plantations au pied des arbustes en bac, je ne mélange pas : je plante que des bruyères, de couleurs différentes ou pas selon mon humeur ou des cyclamens pour avoir un effet « tapis ». J’aime bien la rose de Noël en majesté au centre d’un pot avec des lierres ou des muehlenbeckias aux feuilles rondes, qui retombent sur les bords du pot. Les variétés les plus précoces sont déjà épanouies en cette fin novembre. En revanche, les skimmias se prêtent aux mélanges en jardinière par exemple avec des heuchères ou de la santoline.

Laisse les fleurs des roses de Noël évoluer jusqu’au printemps car, même défleuries, elles restent décoratives. Leurs pétales prennent un joli aspect de parchemin.

Plante serré

La plantation commence par le drainage comme pour toutes les plantes en pot. En hiver, c’est encore plus important. Le fond du contenant doit être percé de trous de drainage et étale au fond une couche de billes d’argile de 6 cm d’épaisseur. Un peu de terreau de plantation par-dessus. détrempe bien la motte de chaque plante avant de l’installer. Sers bien les différentes plantes pour avoir un effet immédiat. Comble les vides en tassant bien avec les doigts et arrose abondamment. Par la suite compte un arrosage par semaine en dehors des périodes de grands froids. Ne rentre pas ces potées fleuries à l’intérieur même pour une déco d’un soir : elles supporteront mal le choc thermique. Au printemps, coupe les fleurs fanées et taille à quelques centimètres du sol les feuillages des hellébores et des heuchères.