Cultiver le gingembre

le Toutes mes vidéos
Le gingembre est une plante exotique cultivée depuis des millénaires à la fois pour ses propriétés médicinales et culinaires. Qui dit exotique dit exigences de culture difficiles à satisfaire dans nos potagers, mais en pot, il pousse très facilement.

Le gingembre pousse à partir de fragments de sa tige souterraine que les spécialistes appellent rhizome. C’est aussi la partie que l’on consomme. C’est une plante vigoureuse même en pot avec des tiges pouvant atteindre 1 à 1,50 m. Ses feuilles sont disposées de façon originale : elles se développent à l’horizontale, perpendiculaires aux tiges. Sa floraison en épis, pourpre, crème ou vert chartreuse est très rare sous nos latitudes. Mieux vaut se satisfaire de sa silhouette insolite.

Faire le bon choix

Tu obtiendras facilement un gingembre à partir des fragments de rhizomes achetés dans le commerce en magasins bio pour être sûr qu’ils ne sont pas traités. Choisis un rhizome vigoureux, bien charnu, ferme, d’un beau beige pas grisâtre. J’essaie toujours de repérer les yeux, comme ceux que l’on voit sur la pomme de terre : c’est de là que partiront les nouvelles tiges. S’ils sont gonflés et un peu verts, c’est encore mieux. Si ton rhizome est grand, tu peux le couper en tronçons comprenant au moins 2 yeux chacun.

Utilise un couteau bien désinfecté pour la coupe. Il est préférable de laisser sécher les tronçons à l’air libre pendant 24 à 48 heures. Je le préconise surtout si le gingembre est très juteux.

Des racines dans l’eau

Dans un premier temps, il faut faire produire au rhizome des racines. Une première méthode consiste à le mettre dans un bol d’eau. Faites en sorte qu’il tienne à l’horizontal sans toucher le fond du récipient. Laisse émerger de l’eau la partie supérieure du rhizome. Rajoute régulièrement de l’eau à température ambiante pour maintenir le niveau. Il est préférable de ne pas tronçonner ton rhizome si tu optes pour cette technique. Quand des racines apparaissent au niveau des yeux, il est temps de planter ton gingembre.

Ne tarde pas à planter le rhizome enraciné : quand les racines ont 2 à 3 cm de long, c’est parfait.

La plantation directe

Je préfère planter tout de suite le rhizome ou les fragments de rhizome dans un mélange de bon terreau pour plantes vertes et de compost, à la proportion environ de deux tiers de terreau et un tiers de compost. Remplis ton contenant d’une couche de billes d’argile, puis de mélange terreaux jusqu’à 2 à 3 cm sous le bord. Pose le rhizome à plat, les yeux vers le haut ou sur les côtés, enfonce-le légèrement en appuyant dessus, puis rajoute un peu de mélange terreux sans le recouvrir complètement. Arrose copieusement.

Le gingembre grandit surtout en largeur. Choisis un pot bien large : 30 à 35 cm de diamètre et 30 cm de profondeur. Arrose très modérément jusqu’à l’apparitions des jeunes pousses, puis garde toujours la surface du terreau humide sans pour autant le détremper.

Et après ?

Pour bien pousser, le gingembre a besoin d’une température ambiante élevée entre 22 et 25°C. Dès que les températures extérieures le permettent, place-le en plein air, dans un endroit ensoleillé. Tu pourras récolter quand les feuilles sèchent. Cela se produit environ 8 à 10 mois après la plantation. J’aime bien le gingembre un peu avant maturité : il est plus citronné et moins piquant. J’en récolte un peu plus tôt, au bout de 5 à 6 mois. Prélève alors les rhizomes en périphérie de la plante sans endommager le centre afin qu’elle poursuive sa croissance.