Créer une plate bande en lasagne

le Toutes mes vidéos
Des lasagnes dans ton jardin, tu ne l’imagine pas ? Et pourtant c’est possible ! Il n’est pas question ici d’un plat de pâtes, mais d’une technique de jardinage, insolite, qui permettent de produire des légumes sur les terres les plus ingrates.

La culture en lasagnes t'affranchit du sol en place. Elle ressemble au compostage à plat. Les plantes sont installées sur des plates-bandes en couches successives de matières organiques diverses. Ces plates-bandes sont éphémères, mises en place pour une saison de culture. Elles ne conviennent donc qu’à des végétaux au rythme annuel : les espèces qui apprécient les sols riches (courges, courgettes, aubergines, choux…) et celles à enracinement superficiel (radis roses, navets, laitues…). La mise en œuvre d’une lasagne n’est pas compliquée mais demandera beaucoup de déchets organiques. L’automne est une bonne période pour la mettre en place car il y a généralement de beaucoup de déchets à recycler.

Comment on fait ?

La couverture anti-adventices

Choisis un emplacement accessible pour pouvoir apporter facilement la matière première avec une brouette par exemple. Il doit être bien ensoleillé et abrité des courants d’air. Le terrain ne sera ni trop sec ni gelé. Décompacte-le légèrement avec une fourche biologique et aplanis si nécessaire. Élimine les mauvaises herbes en place. Couvre toute la surface de plusieurs épaisseurs de carton, papier journal ou toile de jute. Grâce à cette couche de cartons, papier journal ou toile, le désherbage est inutile : elle gêne la croissance des herbes en place.

Les déchets grossiers d’abord

Rassemble tes déchets à proximité de l’endroit où tu souhaites installer la lasagne : les mauvaises herbes que tu as arrachées sur place, des branchages aux tontes de gazon ou feuilles mortes en passant par les épluchures des légumes. Sur les cartons, étale ensuite les mauvaises herbes enlevées et les matières organiques les plus grossières comme des branchages non broyés, de la paille brute, du fumier frais... Essaye de faire des couches assez homogènes. Tasse en marchant dessus.

Soigne la finition

Empile ensuite les éléments les plus fins : tontes de gazon, épluchures, feuilles mortes… Tout en continuant de tasser entre chaque couche, jusqu’à 60 cm de haut. Recouvre ensuite avec une couche (environ 15 cm) de compost bien décomposé si possible « fait maison » ou d’un mélange de terre de jardin et de ce même compost (à parts égales). Laisse évoluer tout l’hiver sans intervention. Tu ne cultiveras cette plate-bande qu’au printemps prochain. Un simple griffage suffira pour niveler la surface avant semis ou plantation.

On peut aussi commencer une lasagne au printemps également, entre février et mars, pour une mise en culture un mois plus tard environ. Par la suite, un simple griffage de surface est nécessaire entre deux cultures. La fertilisation est inutile. En revanche, la lasagne doit rester humide sur toute son épaisseur pendant toute la durée de la mise en culture. Les limaces et escargots adorent les lasagnes : surveille bien tes jeunes plants et protége-les par des méthodes biologiques, bien entendu ! Au fur et à mesure que les matières organiques se décomposent, la lasagne perd de la hauteur. En fin de culture, laisse en place : la faune du sol va se charger de terminer l’incorporation de toute cette matière organique à la terre en place. L’année suivante tu installeras une nouvelle lasagne ailleurs en laissant cet endroit évoluer biologiquement.