Comment planter un groseillier ou un cassissier dans son jardin

le Toutes mes vidéos
Les groseilles en grappes ou à maquereau font de délicieux desserts. Rouges, roses ou ivoire pour les premières, vertes ou pourpres pour les secondes, leurs baies sont juteuses et acidulées. C’est la meilleure période pour les planter au jardin.

Il existe deux types de groseillier. Les groseilliers à grappe, produisent des baies translucides, rouges, roses ou ivoire, de la grosseur d’un petit pois, assez acides. Elles sont regroupées en grappes plus ou moins volumineuses. On les récolte de la fin juin à la fin juillet environ. Les groseilliers à maquereau portent de fruits généralement solitaires ou par paire, plus gros, ovales, pourpres ou verts, plus sucrés. Ils se récoltent durant tout le mois de juillet. Ce sont des arbustes généralement épineux. Quel que soit le groseillier choisi, plante-le un endroit ensoleillé, mais pas trop chaud.

Guide de plantation

Prépare le trou

Un peu avant la plantation, creuse un trou individuel de 60 cm en tous sens. Incorpore un engrais organique complet spécial petits fruits à la terre extraite. Ameublis le fond du trou avec une fourche écologique par exemple avant de le reboucher sans tasser. Si tu souhaites planter plusieurs groseilliers, faites donc plusieurs trous du même type, espacés d’environ 1 à 1,50 m. Au moment de la plantation, creuse le trou d’un volume légèrement supérieur à celui des racines de l’arbuste à planter ou de son conteneur s’il n’est pas en racines nues.

Les groseilliers prospèrent dans tous les sols frais, mais ils préfèrent les terrains silico-argileux, souples, fertiles et pauvres en calcaire. Ils redoutent la sécheresse et l'humidité stagnante.

A l’achat, choisis des groseilliers en touffe comptant de 3 à 4 branches d’à peu près égale vigueur.

Prépare le plant

Si ton groseillier est à racines nues, coupe les racines cassées ou blessées et raccourcis les autres de quelques centimètres. Trempe-les dans du pralin. C’est une poudre fertilisante (en vente en jardinerie) que l’on dilue dans l’eau. Si ton groseillier est en conteneur, immerge quelques minutes ce dernier dans un seau d’eau avant de dépoter. Taille chaque branche au-dessus du 2e bourgeon à partir de leur base afin de provoquer l’apparition de nouvelles branches à partir de la base et obtenir ainsi une touffe bien ramifiée.

Le pralin préparé a la consistance d’une boue épaisse. Il adhère aux racines. Cette gangue riche assure une meilleure reprise de l’arbuste.

Place bien droit

Vérifie la profondeur de ton trou. Pose un bâton bien rectiligne en travers du trou : l’ancienne marque de la terre à la base de l’arbuste doit affleurer le niveau du sol. Pour les groseilliers à racines nues, forme un petit dôme au fond du trou, au centre. Étale les racines autour de ce monticule. Pour un groseillier en conteneur, défaites les racines périphériques en griffant la motte délicatement. Pose au fond du trou. Assure-toi que ton arbuste est bien droit. Si besoin cale-le et rebouche sans tasser au pied, en aménageant une petite cuvette, et arrose abondamment.

Les groseilliers à grappes, arbustes de 1,20 à 1,50 m de haut, peuvent s’incorporer dans une haie champêtre, en premier plan. Les groseilliers sur tige de 1 à 1,20 m de haut se plantent en isolé pour mettre en valeur l’élégance de leur silhouette. Cette forme greffée à une durée de vie plus courte généralement, guère plus de 8 à 10 ans.

Les deux premiers étés après la plantation, je te recommande d’arroser en abondance, un arrosoir de 10 l par plant une fois par semaine quand il fait sec. C’est important pour un bon enracinement : ton groseillier durera plus longtemps.