Bouturer les hortensias

le Toutes mes vidéos
Tu as repéré une variété d’hortensia extraordinaire dans le jardin d’un ami, au cours de tes vacances… demande-en quelques boutures. Elles s’enracinent facilement et, grâce à mes conseils, tes jeunes hortensias fleuriront dès l’été prochain.

Ton jardin, celui de tes voisins, amis et rencontres estivales sont pleins de ressources pour étoffer les massifs ; L’été est le meilleur moment pour bouturer les arbustes. Même les plus impatients peuvent s’essayer au bouturage des hortensias. Bien cultivées, les jeunes boutures épanouissent leur première fleur l’été qui suit le bouturage. Ils deviennent rapidement des arbustes bien développés en 3 à 4 ans maximum.

Le bouturage est, à mon avis, le mode de multiplication le plus magique. A partir d’un morceau de tige placé dans des conditions spécifiques, on peut obtenir une nouvelle plante. Il n’est pas besoin de fécondation pour obtenir une nouvelle plante par ce procédé. On est sûr que le nouveau plant reproduira la plante-mère à l’identique.

Prélève toujours tes boutures sur des végétaux sains, conformes à la variété voulue et vigoureux. Il est préférable de ne pas faire attendre la bouture avant plantation. Les boutures sont fragiles : désinfecte ton sécateur à l’alcool à brûler avant le prélèvement et emplois un terreau « neuf » pour l’enracinement des boutures.

Bon voyage aux boutures !

Si tu souhaites ramener des boutures d’hortensia de ton lieu de vacances, prépare-les au voyage. Coupe-les plus longues que nécessaire (le matin à la rosée de préférence). Coupe une bouteille en plastique en deux, place du coton (ou de la mousse synthétique de fleuriste) bien imbibé d’eau, dans le fond et plante tes boutures dedans. Referme avec la partie goulot de la bouteille et place dans le coffre le temps du retour (surtout pas au soleil sur la plage arrière !). En arrivant ne tarde pas à planter tes boutures.

Prépare tes boutures

Coupe des extrémités de rameau latéral, déjà rigide (aoûté), poussé depuis le printemps, non fleuri : 15 à 20 cm de long, c’est bien ; 10 à 12 cm pour les variétés naines. Il faut au moins deux niveaux de feuilles en plus de la (ou les) feuille(s) terminale(s). Ôte les feuilles de la base pour ne conserver qu’une ou deux feuilles à l’extrémité. Si les feuilles sont grandes tu peux même couper la moitié du limbe. Il faut réduire l’évaporation au maximum afin d’éviter le dessèchement de la bouture.

Humidité maximum

Pour stimuler l’émission de racines, trempe l’extrémité coupée dans de l’hormone de bouturage. Secoue bien pour ôter l’excédent de produit. Plante dans un mélange de terreau (2/3) et de sable (1/3), arrose et place dans un sac plastique transparent, en mini-serre ou sous châssis afin de limiter la transpiration des feuilles restantes. Entrepose le tout à l’ombre dans le jardin. Maintien le substrat humide et la couverture jusque l’apparition de nouvelles feuilles (signe d’enracinement). Tes boutures peuvent alors être rempotée dans du terreau ordinaire. Et après ?

Si l’enracinement a lieu avant l’hiver, conserve tes jeunes hortensias en pot au frais, mais à l’abri du gel, tout l’hiver. Plante-les à leur place définitive dès le printemps suivant. Si les nouvelles pousses ne sont visibles que le printemps suivant, plante en pot la première année et attends l’automne pour la mise en place définitive.