Tomates

Tomates

Légume roi des potager, la tomate n’est pas le légume simple de culture. J’espère avoir résumé ici toutes les informations dont tu auras besoin. Du semis à la récolte sans oublier les problèmes qu’il pourrait surgir dans la culture, voici ma fiche.

Botanique

Nom latin : Solanum lycopersicum
Famille : Solanacées
Origine : Amérique du Sud

Conseils & entretiens

Rusticité : Gélif
Dimmension :
Sol :
Méthode de multiplication : Semis
Besoins en eau : soleil pleinsoleil pleinsoleil pleinsoleil noirsoleil noir
Exposition : soleil pleinsoleil pleinsoleil pleinsoleil pleinsoleil noir

En pratique

Semis

J F M A M J J A S O N D

Plantation

J F M A M J J A S O N D

Récolte

J F M A M J J A S O N D

La culture des tomates peut faire peur aux débutants. Bien sûr, elles ont besoin d’un entretien minutieux et attentif – arrosage, tuteurage, fixation, pincement, etc. – mais il est moins compliqué qu’il en a l’air et récompensera tes efforts.

Le semis

Sème quelques graines dans des caissettes à semis ou des alvéoles remplies de terreau universel ou de semis. Couvre d’une fine couche de compost et arrose délicatement. Les graines ne germeront sans doute pas en dessous de 15°C, mieux vaut donc les placer dans une mini-serre chauffante. Quand les plantules apparaissent, déplace les caissettes dans un endroit lumineux où la température est dans un endroit lumineux où la température est comprise entre 21 et 27°C. Quand tes plants ont 2 ou 3 feuilles et sont assez grands pour être manipulés, repique les dans des pots individuels de 5 à 8 cm ou des tubes biodégradables. Garde-les dans un endroit chaud, lumineux et bien ventilé.

Le repiquage

Si tu fais pousser les tomates à partir de graines, les plants sont prêts à être repiquer dès qu’ils forment les premières vraies feuilles (celle juste après les cotylédons).

La plantation

Que tu les plantes en serre ou à l’extérieur, les tomates ne sont pas très difficiles en matière de sol, du moment que celui-ci est riche et fertile. Enterre du compost ou du fumier décomposé à au moins 30 cm de profondeur une dizaine de jours avant la plantation.

Les tomates ont besoin de beaucoup de lumière. Choisis un site exposé en plein soleil. Si tu utilises des bacs ou des pots de plantation, place-les dans un endroit ou même mieux, un mur orienté au sud c’est l’endroit idéale.

La rotation des cultures est importante pour prévenir les maladies. Ne plante surtout pas les tomates et si possible même tous les légumes fruits (courgettes, aubergine, …) au même endroit que les 2 dernières années.

Je ne plante mes tomates au jardin qu’à la mi-mai, une fois les Saints de glace passé. Dans mon terrain bien préparer, je les plante tous les 45 cm environ. J’utilise des tuteurs en bambou de 3m de haut. Crois-moi, entre la profondeur de plantation et la croissance des tomates, ils ne seront pas trop haut pour tes pieds de tomates. J’ajoute une bonne couche de paillage que les plantes soient plantées en pleine terre ou en pot pour éviter le que ma terre ne sèche trop vite.

Entretien

Une fertilisation et un arrosage régulier sont essentiels. Mais n’inonde pas les plantes : pour une fois mieux vaut arroser peu et souvent, pour que les racines et le sol ne s’assèchent jamais, surtout pour les cultures en conteneur.

Un paillis organique (tonte de gazon, paille, …) empêche l’eau de trop s’évaporer et les stress d’arrosage.

Commence à fertiliser avec un engrais riche en potasse (cendre de bois, purins, …) dès que les fruits apparaissent. Cela stimule à la fois la floraison et la production de fruits, et revigore la plane dont les feuilles commencent à se décolorer et à tomber.

Récolte

Les tomates ont meilleur goût si tu les laisses sur la plante jusqu’à ce qu’elles soient bien mûre. Mais lorsque l’été prend fin et que le temps frais d’automne arrive, quelques fruits reste malheureusement vert. Ramasse-les et mets-les à l’intérieur pour qu’ils mûrissent ou déterre le plant et suspends-les à l’envers dans un endroit chaud

Quelques problèmes

A l’extérieur, les plants peuvent être la cible de cicadelles, de puceron et d’araignées rouges et de nématodes à kyste de la pomme de terre mais c’est plus rare.

Le mildiou de la tomate est le même que celui de la pomme de terre. Il est donc important de ne pas planter pommes de terre et tomates à côté ni même sur la même parcelle d’une année à l’autre. C’est un virus qui provoque le flétrissement et le noircissement des feuilles. Les fruits brunissent et rapetissent avant de pourrir.

Les taches fantômes sont un champignon de type Botrytis. La peau des tomates pas encore mûres se couvre d’anneau pâles qui peuvent devenir jaunes ou orange. La maladie n’est pas fatale et les parties non touchées sont comestibles.

Le cul noir entraîne un brunissement ou noircissement de la peau à la base de la tomate, la faisant ressembler à du cuir. Cette maladie est due à l’assèchement des racines de la plante et au fait qu’elles n’absorbent pas assez de calcium. Retire les tomates malades, et arrose les plants régulièrement. Le paillage aide bien aussi.