Septembre pour le jardinier

Septembre pour le jardinier

le Le potager
Tu as repris de bonnes résolutions, on a profité du repos estival : l'heure est aux critiques, aux projets, aux bilans pour concevoir le jardin de l'an prochain avec plein de nouveautés.

Liste toutes les réflexions que tu t’es faites au fil des mois, fait un point sur les envies de la famille en termes de fleurs, légumes, aménagement et enfin prends un moment pour mettre par écrit toutes tes idées. Les catalogues commencent à arriver dans les boîtes à lettres, consulte-les sans tarder.

A faire au potager

Le fenouil est cultivé pour son pétiole qui se trouve à la base de la plante. Quinze jours avant la récolte, lorsque la base atteint la taille d’un poing, butte le pétiole : recouvre-le avec du paillage. Ce procédé permet d’étoffer ton légume au goût anisé.

A la fin du mois, la récolte des tomates arrivera à sa fin. Pour permettre aux derniers fruits présents sur le pied d’arriver à maturité et de rougir, coupe toutes les feuilles qui pourraient gêner les tomates. Ainsi elles seront mieux exposées au soleil et profiteront des derniers rayons. Sinon tu peux aussi récolter les tomates vertes et en faire des confitures.

L’aubergine est un légume dont la mise à fruit est très lente. Selon les régions, il faut compter environ 5 mois entre le semis et la récolte. Dès que les fruits sont à maturité, récolte-les. L’aubergine craint les gelées et les précipitations ; les deux combinées peuvent les faire pourrir très rapidement.

L’oseille va finir de donner ses belles feuilles. Tu peux récupérer les dernières pousses pour la congélation. Pour améliorer encore ta production, tu peux d’ores et déjà diviser la souche A l’aide d’une bêche, coupe-la en deux parties égales et replace la nouvelle proche de l’ancienne.

C’est la dernière ligne droite pour semer tes radis d’hiver. (Cela peut se faire de juin à septembre.) Procède par temps non venteux et sème à la volée. Maintenant, le potager arrive à son terme. Arrose en pluie fine, avec le pommeau de l’arrosoir après le semis.

Les engrais verts améliorent l’aptitude culturale du sol (propriétés physique, chimique et biologique) en apportant des éléments nutritifs aux prochaines cultures. Comme ils occupent la place, les mauvaises herbes poussent moins. Vesce, phacélie, moutarde, colza, sarrasin, lupin, fenugrec sont les plus utilisés. Au printemps, on enfouit toute la plante dans la terre et le tour est joué.

Pense à planter des fraisiers. C’est le bon moment pour les installer en place au potager. Ces plantes vivaces auront tout l’automne et l’hiver pour développer leur système racinaire afin de produire des fruits dès la fin du printemps prochain. Plante différentes variétés, histoire de varier les plaisirs et contenter toute la famille. Image cire

Au verger

Les arbres fruitiers ont donné cette année. Il est temps de préparer les clayettes de tes fruits. A l’aide d’une brosse métallique, frotte toutes les surfaces et les murs de tes installation. Avec une balayette, ramasse les déchets. Aérer le local pendant plusieurs jours et pense à acheter de la cire pour enduire les queues des poires.

A faire au jardin

Les bisannuelles (pensée, myosotis, giroflée, …) sont à repiquer. Ces plantes se caractérisent par un cycle de végétation qui s’étale sur 2 années : installées au printemps ou en été, elles fleurissent au printemps ou l’été suivant après avoir passé l’hiver en pleine terre. Prépare tes prochaines floraisons !

Pour bouturer un hortensia, prélève une bouture de 15 cm de longueur sur un rameau latéral n’ayant pas fleuri. Coupe au-dessous d’un nœud et ne laisse pas la partie sous le nœud, il ne s’enracinerait pas et ferait pourrir la bouture entière. Supprime les feuilles de la base, conserve uniquement les deux dernières feuilles du haut. Trempe la bouture dans de l’hormone de bouturage si la variété est réputée difficile à bouturer. Repique la bouture dans un endroit frais et clair. Suis l’arrosage pendant l’hiver. Au printemps transplante tes hortensias en place.

La plupart des plantes vivaces (achillée, rudbeckia, phlox) ont terminé leur floraison. Certaines d’entre elles sont déjà en graines ; récolte-les. Laisse-les sécher au soleil, à l’abris du vent et des oiseaux, et place-les dans des petites enveloppes en indiquant le nom. Range-les dans un endroit frais mais hors gel, sec et sombre pour une conservation optimale. C’est au printemps qu’il faudra les semer.

Il est temps de penser aux choux décoratifs aux tons roses, violet, vert et crème. Ce sont des alliés incontestables de la décoration d’extérieur. Transplante les plants directement en place dans tes massifs, ou dans des potées d’au moins 40 cm de profondeur.

Si tu as des trous dans ton gazon, il est temps de pratiquer le « regarnissage », avec un gazon spécialement prévu à cet effet. Au préalable, gratte la terre avec un râteau ; sèmes les graines à la volée. Tasse et arrose. Les pluies de l’automne se chargeront du suivi de l’arrosage. Ton gazon sera d’un beau vert dès le printemps suivant.

C’est le bon moment pour planter tes pivoines. En les installant en septembre tu laisses aux racines le temps de se développer correctement. Pendant l’automne, laisse le feuillage en place car les pivoines ont besoin de leurs feuilles en fin de saison pour reconstituer leurs réserves. Place-les au soleil, mais pas en exposition brûlante. Préfère un sol profond, riche et bien drainé.

Les iris se plante de juillet jusqu’en octobre, en climat doux. Opte pour une exposition ensoleillée dans un sol sec et léger. Veille à surtout ne pas les installer dans un lieu humide avec de l’eau stagnante. Auquel cas, ils viendraient à pourrir. Prévois de sept à quinze pieds par mètre carré. Ne les enterre pas trop, le dessus du rhizome doit rester à fleurs de terre.

L’été s’achève… il est maintenant temps de tailler les fleurs fanées. Eh oui, tes arbustes à floraison estivale (spirée, potentille, viorne) sont défleuris et la taille se pratique juste après la floraison. Utilise un sécateur tranchant préalablement désinfecté à l’alcool à 90°. Mets les inflorescences non malades au compost.

A faire à la maison

Certaines de tes plantes d’intérieur ont passé l’été sur le balcon ou sur la terrasse. A la fin du mois, il sera temps de songer à les rentre. Les nuits de septembre peuvent être fraîche et mettre en danger leur survie. Si tu es dans une région plus clémente, abrite-les des vents forts.

Dans peu de temps, les végétaux vont rentrer en dormance. Rien d’extraordinaire puisqu’il s’agit de leur cycle naturel : d’octobre à mars, la plante vit au ralenti ; elle se repose afin de reprendre des forces pour affronter la belle saison. Ainsi, il n’est plus nécessaire d’apporter de l’engrais à tes plantes vertes.

Pour les mêmes raisons, à partir de maintenant, réduis les apports d’eau de tes plantes d’intérieur. Les végétaux n’en auront plus autant besoin. En fonction des plantes, laisse sécher le terreau entre deux apports ou maintient le terreau humide. La fréquence des arrosages sera beaucoup plus espacée que pendant les mois d’été.

Les saisons s’enchainent… mais ne « rate pas le coche », pense à choisir tes bulbes forcés. Amaryllis, jacinthe, scille, narcisse… Ces belles fleurs font la beauté de nos intérieurs et de nos fêtes de fin d’année, sont à choisir dès maintenant. Quelle décoration vas-tu mettre en place ? Le végétal demande un peu de temps, alors commence à tes pencher sur le sujet !

Les cactées sont des plantes qui n’ont pas de gros besoin en eau. A l’approche de l’automne, réduis les apports et vaporise maintenant avec parcimonie. Ce tout petit arrosage leur sera suffisant car les cactées vont elle aussi rentrer en hivernage dans peu de temps.

Les grosses chaleurs sont maintenant terminées. Les plantes de véranda ne souffriront plus des situations trop chaudes dans cette pièce. Retire les toiles et autres cannisses qui apportaient un peu d’ombre aux végétaux. Désormais, le soleil est le bienvenu, puisqu’il ne sera plus aussi brûlant. Tes plantes profiteront ainsi de la lumière du jour pour continuer leur développement sans risque d’être brûlées.

Dans l’assiette

  • La laitue
  • Le chou-fleur
  • Le haricot
  • La pomme