Le mois d'avril pour le jardinier

Le mois d'avril pour le jardinier

le Travaux de printemps
On commence à sentir le printemps. Les plantes fleurissent de toutes parts, les bourgeons se gonflent de sève pour habiller bien vite les ramures dénudées.

Tu as envie de profiter de ces instants privilégiés et de préparer l’été dans les meilleures conditions possible. Voici les choses à faire :

A faire au potager

Tu peux planter le persil, le cerfeuil, l’aneth. Mon astuce est de les planter le plus près possible de la cuisine (comme ça aucune excuse pour de bons petits plats qui ont du goût), mais dans un site ensoleillé et dégagé. Si tu fais des semis, fais les petits à la fois mais de façon répétée.

L’erreur à ne pas faire en cette saison c’est de planter ou de sortir trop tôt les plantes. On a tous envie de voir nos balcons, nos jardins et nos rebords de fenêtre fleuris et plantés. Attention les nuits sont fraiches et les plantes n’aiment pas ça ! Tu risques de devoir tout replanter si tes plantes prennent un coup de gel tardif.

Tu peux semer directement en place les graines de radis, carotte, panais, betterave, laitue, chou, navet, oignon, côte de bette, poireau, pois et bien d’autres chose encore. Avec les semis soit attentif à la météo. Si le gel est annoncé, protège les avec un voile de forçage ou des petits tunnels protecteur qui seront très utile et sauveront tes plantules.

Les carottes de printemps peuvent être semées en ce moment. Une bonne idée serait de semer un mélange de carottes et radis. D’abord un côté pratique : les radis poussent plus rapidement du coup en les retirant pour les déguster tu éclaircis en même temps tes carottes. Ensuite, la carotte adoucit le goût du radis, qui lui fait fuir la mouche de la carotte.

Plantation des asperges

Si la rhubarbe est devenue trop importante, il est possible de la diviser, c’est une plante vivace. A l’aide d’une bêche coupe le pied en deux ou en quatre parties égales, c’est comme bon te semble. Replante directement en terre les parties supplémentaires obtenues. Tasse la terre et arrose copieusement chaque nouveau pied pour aider la reprise de la plante.

Après la floraison du lilas tout s’accélère, c’est le moment de planter les pommes de terre. Le repère est simple et indique une terre assez réchauffée pour l’installation de tes tubercules. Tu n’as pas de lilas dans ton jardin ? regarde autours de toi, il y a forcément un voisin proche de chez toi qui en a un !

Il est temps de repiquer tes laitues romaines en place. Prends soin de prendre un maximum de petites racines lors de l’extraction. A l’aide d’un plantoir, installe-les immédiatement dans une terre meuble ; une exposition chaude mais pas brûlante est préférable. Arrose copieusement en pluie fine. Encercle tes plantations de paille pour tenir les limaces à distance.

A faire au verger

Les fraisiers sont en place. Cette plante gourmande ne doit pas manquer d’eau pour assurer une belle production. Bine régulièrement, chaque semaine. Un binage vaut deux arrosages, alors profite de cette petite technique simple pour abreuver tes fraisiers. Les fruits en seront meilleurs car gorgés d’eau, de sucre et croquants à souhait.

Diviser les framboisiers

Si tu veux multiplier ton groseillier à maquereau, il faut le marcotter, rien de plus facile ! Fais un trou de 30 cm de profondeur. Choisis un jeune rameau d’une belle longueur. Fais passer cette tige dans le trou. Laisse ressortir le bout. Recouvre le rameau de terre, tasse, arrose et le tour est joué. Dans quelques mois, tu pourras séparer le jeune plant et en avoir un tout nouveau !

A faire au jardin

Après leur floraison, il est temps de passer à la taille des arbustes défleuris. Lilas, boule-de-neige, céanothe, forsythia doivent être taillé juste après leur floraison. Coupe les fleurs fanées, redonne une forme esthétique et surtout rajeunis les branchages. Les branche de ses arbustes se renouvelles sur 3-5 ans.

Sur une terre préparée, tu peux semer en place tes fleurs d’été. Œillet d’Inde, capucine, tournesol, phlox, bégonia, amarante, souci, ipomée, gazania, – le choix est important. Procède en fonction de tes gouts, l’emplacement de ton jardin.

Le moment est venu de semer vos plantes grimpantes annuelles : ipomées, cobées, thunbergias, capucine, pose de senteur, haricots d’Espagne. De préférence, sème directement en place à l’exposition recommandée de l’espèce choisie. Arrose en pluie fine.

C’est reparti pour la tonte du gazon. N’attends pas que l’herbe soit trop haute, coupe régulièrement. Et pour ne pas avoir des tonnes de déchets verts, privilège le mulching : les tontes coupées menues et évacuées sur la pelouse, l’herbe jouera un rôle d’amendement et tu éviteras les corvées liées à la gestion des déchets verts. Et si tu disposes d’un potager ou d’un massif, tu peux récupérer les tontes pour faire un bon paillage.

Les plantes en pots se plante toute l’année (ou presque). Si tu as procédé à des plantations, le point crucial pour leur bon développement réside dans le suivi d’arrosage. La première année, tes plantes ne doivent jamais manquer d’eau afin de bien développer leurs racines.

Le printemps et l’automne sont les deux saisons privilégiées pour semer le gazon. Opère en ce moment ! Grâce aux pluies printanières, tes graines vont se développer et pousser. Toujours avec l’eau du ciel, ton gazon sera dur et vert sans réclamer d’arrosage.

Installe tes bulbes à floraison estivale au milieu du mois pour pouvoir t’offrir leur belle floraison de juin aux premières gelées. Tu as le choix : dahlia, lis, arum d’Éthiopie, … Il serait dommage de s’en passer.

A faire à la maison

Les soins des cactus ont repris depuis le mois dernier. Le premier d’entre eux est le dépoussiérage. Pour ne pas te piquer, munis-toi d’un pinceau plus ou moins gros et poilu avec un manche assez long. Cela devient un jeu d‘enfant avec cette façon de faire.

La plupart des orchidées sont des plantes épiphytes, qui vivent sur les arbres. Si ta plante manque un peu de place et n’a pas été rempotée depuis plus de 3 ans, il est temps de procéder à son rempotage. Il existe des terreaux « spécial orchidées », composés essentiellement d’écorces d’arbre et adaptés aux besoins de ta plante utilise-les en priorité. Prends un contenant transparent d’une taille supérieure à l’ancien, pas plus.

Les bonsaïs poussent dans très peu de terreau. Du coup, au fil des arrosages et des bassinages, ce dernier perd ses éléments nutritifs. Il est impératif de rempoter vos végétaux tous les 2 ans. C’est le moment pour le faire. Garde le même pot : un bonsaï doit rester dans un petit contenant pour conserver la taille voulue.

La bouture de misère est très facile à réussir ! Prélève des extrémités de l’extrémité d’une pousse de la plante mère. Place-les dans un verre d’eau. Une fois le système racinaire bien développé, replante dans un terreau pour plantes vertes.