Juillet pour le jardinier

Juillet pour le jardinier

le Le potager
Juillet est l'un des mois les plus chauds de l’année. Pour ceux qui sont partis en vacances, il ne reste qu'à faire confiance à la nature. Pour ceux qui reste, les récoltes s'enchainent.

Au potager

En juillet, continue à semer des légumes (carottes, haricots, radis, épinards …). En étalant tes semis tu étales aussi tes récoltes. Tu auras des légumes jeunes et frais pendant toute la saison potagère. Et pour mieux répondre à tes besoins préfère semer en petite quantité toutes les 2 à 3 semaines environ.

Les tomates poussent. Il faut vérifier la stabilité du tuteur et continuer à lier la tige mère. Prends garde à utiliser un lien non coupant pour ne pas blesser le pied et faciliter la circulation de la sève. Préfère le raphia ou la ficelle de sisal ; ne serre pas trop le lien, pense que ta plante va encore grossir.

Profite de cette opération pour couper les feuilles des tomates afin de dégager les fruits. L’intérêt de la manœuvre est de faciliter le murissement des fruits. Pour cela, ils ont besoin de voir le soleil et ne pas se trouver continuellement à l’abri des feuilles.

Penses-y ! les gourmands qui se développe à l’aisselle des feuilles des tomates doivent être retirés pour que la sève nourrisse en priorité les fruits et non ces tiges. Pour cela, et pour limiter les attaques du mildiou, taille les gourmands lorsque tu es sûr que la météo annonce 3 jours de beau temps : 3 jours sans pluie, ce le temps qu’il faudra à la plante pour cicatriser. La pluie est le meilleur véhicule pour apporter le mildiou ; si la cicatrice est fermée, pas de mildiou. Attends le beau temps !

Les laitues d’automne sont à la fête pense à une inratable 'Merveille des quatre saisons' ! On la sème de février à septembre c’est te dire si elle est fantastique C’est une laitue pommée rouge très rustique car tu la récolteras jusqu’en novembre !

Il est temps de semer les navets d’hiver, plus adaptés aux rigueurs de la fin de l’année. Tu pourras ainsi en profiter dès l’automne et les conserver pour les mauvais jours. Incorporée dans les potées, ou même cuits à la vapeur et revenus à la poêle, ils feront des heureux. Leur petit goût amène de la saveur aux plats les plus simples.

Les plants de laitues d’hiver, les bottes de poireaux et autres choux d’hiver peuvent être transplanté en ce moment. Veille à suivre l’arrosage les premiers temps, afin que tes plantules installent correctement leurs racines et puissent se développer.

Suis tes cultures, certaines ont besoin d’être buttées ou « rebuttées ». Butte les haricots et les choux de Bruxelles, cela facilitera le maintien de la plante et garantira une bonne humidité au sol. « Rebutter » les pommes de terre : ces tubercules ne doivent surtout pas voir la lumière du soleil. Ils deviendraient impropres à la consommation.

Récolte ! En ce mois de juillet les récoltes abondent… les tomates cerises, les jeunes carottes, radis, laitues, première courgettes, haricots feront de bons petits plats estivaux. Pour préserver au mieux leur propriétés nutritives, récolte au fur et à mesure de tes besoins ; sinon pense déjà à la conservation.

Au verger

A la base et sur le tronc de tes arbres fruitiers poussent des tiges ? Ce sont des gourmands. Coupe-les ! A l’aide d’un sécateur préalablement désinfecté à l’alcool à 90°, taille au plus ras du tronc sans endommager l’écorce. Ces gourmands puisent la sève du fruitier au détriment de la production des fruits.

Au jardin

Pour assurer de nouvelles floraisons à toutes tes plantes fleuries, enlève les inflorescences. Le jeu consiste à retire toutes les fleurs fanées, ainsi la plante ne s’épuisera pas à les nourrir inutilement et privilégiera les nouveaux boutons floraux. Plantes vivaces, annuelles et rosiers… tous y ont droit !

En cas de grosses chaleurs et pour ne pas avoir une pelouse jaune par les rayons du soleil, pense à relever la lame de ta tondeuse. Garde le gazon plus haut ! Il restera vert plus longtemps, tu n’auras pas besoin de l’arroser, et en plus, la sensation d’un gazon dru est très agréable.

Tes rosiers non remontants ont fini leur floraison. Pour eux, la taille se pratique à la fin de la floraison donc en été. Coupe les branches qui ont fleuri, enlève le bois mort et redonne une forme esthétique. Un rosier non remontant, c’est-à-dire dont la sève ne donne qu’une seule floraison de mai à juillet. Les rosiers remontants donnent des fleurs de mai jusqu’aux premières gelées.

Si l’eau du ciel vient à manquer, pense aux petits oiseaux. Les périodes de sécheresse sont aussi difficiles pour ces petits animaux bien utiles au jardin. Place des coupelles d’eau de-ci, de là et pense à les réapprovisionner si la sécheresse dure. Et si l’eau du ciel venait à dégringoler de nouveau, laisse les coupelles se remplir !

C’est aussi le bon moment pour diviser tes iris. D’abord, coupe les feuilles sèches au ras du rhizomes, Avec une fourche-bêche, sors les rhizomes de terre. Divise-les en coupant les parties les plus fines afin d’obtenir des tronçons d’environ 10 cm de long. Replante immédiatement après l’arrachage. Les rhizomes ne doivent pas être trop profondément enfouis. Arrose.

Pour bouturer ton laurier rose, prélève un rameau terminal de 15 cm de long. Supprime les feuilles situées à la base. Pour un résultat inratable, parie sur le bouturage à l’eau ! Plonge le rameau dans un grand verre d’eau. Au bout de 15 jours, tu auras des petites racines. Tu pourras alors rempoter au bout de 2 mois.

Si tu pars en vacances, retire les boutons floraux de tes plantes. Cette technique a plusieurs avantages : elle permet à la plante de moins s’épuiser car elle n’aura pas à nourrir ses fleurs, tu ne retrouveras pas des pétales partout à ton retour mais … tu auras la joie de découvrir de nouveaux boutons floraux qui donneront leurs fleurs en ta présence. Bonheur assuré pour un moment toujours compliqué : le retour des congés.

A la maison

Maintenant, tu peux faire prendre l’air à ton azalée. Installe-la au jardin ou sur une terrasse_ mais à l’ombre. L’ombre est impérative pour cette plante : le soleil est un ennemi qu’il faut absolument éviter.

Les vacances sont annoncées ? Regroupe toutes tes plantes dans une même pièce plutôt frais près d’une source de lumière. Place tous les pots sur des soucoupes remplies de billes d’argiles humidifiées. Bassine chaque pot : trempe la motte dans une eau non calcaire et à température ambiante, Maintient le pot sous l’eau tant que des bulles d’air éclatent à la surface. Quand la surface de l’eau redevient lisse, laisse le pot égoutter ; place la plante sur la soucoupe de billes d’argile.